• TimingLun-ven 9h-17h30 HNE
  • Livraison gratuite pour les commandes aux États-Unis contigus de plus de 75 $
  • (888) 963-6637
  • Contact Us
  • 0

Mycose Green icon of yeast particle

Les infections à levures, connues scientifiquement sous le nom de candidose, présentent un défi médical complexe qui nécessite une approche intégrée pour une prise en charge efficace. Selon l'Organisation mondiale de la santé (OMS), la candidose est une prolifération fongique qui se manifeste par divers symptômes, notamment des troubles gastro-intestinaux et des affections cutanées (OMS, 2019). La Food and Drug Administration (FDA) des États-Unis a approuvé une gamme de médicaments antifongiques pour traiter cette maladie. En revanche, la médecine traditionnelle chinoise (MTC) interprète la candidose à travers le prisme des déficiences de la rate et de l’estomac, encore exacerbées par l’humidité corporelle (NIH, 2017). La MTC postule que la rate joue un rôle crucial dans la conversion des matières ingérées en sang nutritif et en énergie vitale (Qi), facilitant ainsi le métabolisme des fluides (USDA, 2015). Les déficiences de ces organes peuvent entraîner une accumulation aberrante de liquides, créant un environnement propice à la prolifération de Candida (Clinical Studies, 2018). La dichotomie entre la médecine occidentale et la MTC souligne la nature multiforme de la prise en charge du Candida et souligne la nécessité d'une approche intégrée (Scientific Journals, 2020).

Image depicting woman's reproductive system with yeast infection